J’avais depuis un moment envie de tester la recette du lait de chaux sur une planche en chêne destinée à la décoration du salon. Après m’être renseignée à gauche et à droite, je me suis lancée.

 

planche blanchie

 

La planche de départ étant déjà ancienne (étagère inutilisée d’une armoire de famille), j’ai ainsi évité l’étape de vieillissement à l’ammoniaque pour apporter un aspect marron foncé au bois. Heureusement car c’est un travail pénible, à réaliser absolument à l’extérieur, masque à l’appui pour ne pas respirer les vapeurs, et tenue de combat intégrale pour se protéger.

 

J’ai donc tout d’abord procédé à un nettoyage au savon noir et à l’eau tiède, puis, une fois la planche sèche, j’ai passé une grosse brosse métallique afin d’ouvrir les pores du bois.

 

Ensuite, j’ai appliqué le lait de chaux en plusieurs couches régulières à l’aide d’un gros pinceau (2 verres de chaux blanche pour 10 litres d’eau), chacune à environ 15 minutes d’intervalle.

 

Il faut savoir que le résultat final n’est visible qu’après séchage complet du bois, donc se munir de patience et ne pas hésiter à recommencer si nécessaire en rajoutant des couches de lait de chaux.

 

Afin de renforcer le contraste, j’ai passé une paille de fer 000 en insistant à certains endroits. Puis, pour protéger la planche, j’ai utilisé une cire incolore.

 

Je suis très satisfaite de l’effet obtenu, mais après réflexion, je pense que cette technique n’est pas adaptée pour tous les meubles, à moins de les venir ensuite. Si vous connaissez une autre méthode qui me permettrai de blanchir des fauteuils, je suis preneuse!